Le Spectateur

Qu'appelle-t-on panser ?

Le MagLab

Evidemment ce très joli titre fait écho à celui de Martin Heidegger "Qu'appelle-t-on penser" ?" Le philosophe allemand interrogeait le XXe siècle :" L’homme peut penser, en ce sens qu’il en a la possibilité. Mais cette possibilité ne nous garantit encore pas que la chose est en notre pouvoir." Une possibilité qui nous invite également à penser panser, la tâche par excellence du XXIe siècle selon Bernard Stiegler.


Le philosophe Bernard Stiegler avec ce deuxième volume de Qu'appelle-t-on panser ? nous propose des pistes de réflexions pour comprendre les grandes mutations à l'oeuvre dans nos sociétés contemporaines. Avec ce nouvel opus intitulé La leçon de Greta Thunberg, il tente à la fois d'entendre ce qu'elle nous dit, telle une nouvelle Antigone, et de lui répondre :
"Greta Thunberg s'appuie sur le discours des scientifiques, et c'est tout à son honneur - il est honteux que cela puisse lui être reproché. Mais si cela peut lui être contesté, c'est parce que la science n'est plus du tout unifiée. Et c'est l'un des problèmes que l'on veut ici poser pour répondre à Greta Thunberg : depuis la révolution industrielle et la division du travail qu'elle a imposée non seulement aux travailleurs manuels mais à toute la vie de l'esprit, la spécialisation scientifique a écarté la question du tout, c'est-à-dire, aussi bien, de l'unité et de l'affinité transcendantale de la raison et du monde. C'est parce qu'une partie de la science entre très importante ne pense plus en fonction de l'impératif de panser, c'est-à-dire de contenir dynamique l'ubris, ce qui constitue la fonction de la raison, que la violence des imprécations à l'encontre de Greta Thunberg peut être si frappante et affligeante."

Pour aller plus loin dans sa pensée, Bernard Stiegler propose une interprétation du dernier ouvrage de Bergson, Les deux sources de la morale et de la religion  (1932), afin de montrer, d'une part, qu'il semble annoncer les immenses défis qui constituent l'enjeu du XXIe siècle ("L'humanité gémit à demi écrasée sous le poids des progrès qu'elle a faits", écrit Bergson) et d'autre part que c'est en le lisant que l'on peut à la fois entendre Greta Thunberg et lui répondre: tout se passe comme s'il la voyait venir. 


Qu'appelle-ton panser ? Bernard Stiegler. Janvier 2020. Editions LLL Les Liens qui Libèrent 525 pages. 25,50€



Petite philosophie professionnelle

«Mon dessein n'est de penser ni bien ni mal, mais simplement de recueillir fidèlement ce qui me vient d'après le tour d'imagination que me donnent les choses que je vois ou que j'entends.»
Marivaux - Le Spectateur Français (1721)